Construire « de nouveau » avec le peuple, Egypte

Présentation de la conférence-débat

Dans les dernières décennies, l’Egypte a été de plus en plus sujette à une approche descendante de la planification urbaine qui a souvent négligé les habitants et groupes locaux. La révolution du 25 janvier a donné l’espoir à beaucoup d’une évolution vers une approche plus délibérative ou partagée de la façon dont les décisions d’urbanisme sont prises. Au lieu de cela, il est devenu clair que les combats des communautés locales pour leurs droits à une approche participative et de meilleures conditions de vie doivent continuer. Les Egyptiens, comme beaucoup de peuples du Moyen-Orient, réalisent que ces droits ne leur seront pas données, qu’ils doivent les réclamer.

Cette présentation donne un aperçu de la diversité d’interventions dans le contexte urbain égyptien et leur dimension participative, ainsi que des nouvelles revendications et rapports de pouvoir à travers l’Egypte. Elle explore également les différentes approches employées par l’Etat, groupes associations et militants. Enfin, elle démontre comment les professionnels (architectes et urbanistes) font face à ces défis, imaginent des solutions intégrées aux problèmes urbains et mettent tout en œuvre pour soutenir les communautés locales.

 L’affiche à télécharger

 

Déroulé de la conférence-débat

Par Karim Ibrahim, Architecte et urbaniste, co-fondateur de Takween Integrated Community Development
Introduction : Agnès Deboulet, Sociologue urbaniste, Université Paris VIII, LAVUE Centre de Recherche sur l’Habitat
Invitée et discutante : Federica Gatta, Architecte, doctorante en urbanisme et anthropologie urbaine, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, LAVUE / LAA
Discutant : Olivier Boucheron, Architecte, enseignant-chercheur, ENSAPLV, LAVUE / LAA

Leave A Comment