PICRI

Présentation du PICRI

Depuis 2005, le Conseil Régional d’Ile-de-France lance des appels d’offre de recherche visant à développer un travail commun entre organismes publics de recherche et associations à but non lucratif. Ces programmes « PICRI » (Partenariats Institutions Citoyens pour la Recherche et l’Innovation) visent à diversifier les sources potentielles d’innovations sociales. Entre 2007 et 2010 notre équipe s’est engagée dans un PICRI intitulé « Renouveler les pratiques de conception du projet urbain : renforcer l’écoute et la coopération entre les professionnels de la ville, les associations et les citoyens en Ile de France ». Le projet s’est construit autour d’un partenariat entre chercheurs et associations citoyennes, sur une durée de trois ans (2007-2010). Il fédère des Partenaires citoyens, associations de locataires, des collectifs d’habitants, des offices publics HLM, et des Partenaires scientifiques : Le LAVUE ( Laboratoire Architecture Ville Urbanisme, Environnement) et le Centre SUD (Situations Urbaines de Développement) de l’ENSAPLV (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris La Villette ).

Ce programme de recherches traite de la relation entre le développement de la démocratie locale et le renouvellement des pratiques de projet architectural et urbain dans des contextes d’opérations de renouvellement et de rénovation urbaine en Ile-de-France. Les partenaires souhaitent, dans ce cadre, développer l’échange de savoirs-faire, la circulation des compétences et la coopération entre les professionnels de la ville et les citoyens dans la formulation, la conception et la fabrication de projets architecturaux et urbains. Ils poursuivent ainsi un objectif de (re)valorisation de la démocratie et de la citoyenneté locale à travers la mise en œuvre d’une conception coopérative du projet urbain.

Le constat de départ se base sur les nombreux travaux de recherche qui montrent la faiblesse des cadres et modalités de la coopération entre la maîtrise d’ouvrage, les techniciens et le public, et la difficulté à intégrer les préoccupations de l’ensemble des acteurs concernés dans les projets architecturaux, urbains et/ou d’équipements. Ce faisant, on observe un décalage croissant entre la concertation institutionnalisée et les attentes des habitants, malgré les incitations récentes à « la participation ». La plupart des dispositifs de concertation, et plus encore les projets urbains au sens large continuent à être conçus et exécutés sur la base d’une technicité experte qui néglige parfois les réalités sociales et les demandes de co-production de projet émanant des initiatives citoyennes.

 

TROIS AXES DE RECHERCHE PRINCIPAUX

Passer du dispositif à la « disposition » Saisir les points forts des négociations, institutionnelles ou non, autour du projet urbain et la façon dont le renforcement mutuel des capacités d’écoute et des savoirs de l’interaction contribue à la coopération entre acteurs.

Savoirs de l’écoute et de l’interaction Cette recherche vise à comprendre quelles sont les différentes représentations du projet urbain selon les acteurs ? Quels outils de dialogue sont mobilisés selon les phases du projet urbain ?

Garanties de la collaboration inter-disciplinaire et de l’engagement Une attention particulière sera attachée à deux dimensions :

  • la place et la nature de l’information dans l’ensemble du processus de concertation,
  • la formulation partagée du projet urbain, de ses attendus et conséquences.

 

LES PRINCIPAUX OBJECTIFS DE NOTRE PROJET DE RECHERCHE

  • Faire émerger un cadre collectif de travail associant citoyens, habitants, cadres associatifs, professionnels et chercheurs autour de la définition d’objectifs communs,
  • Dresser un état des lieux des outils de mise en commun et de dialogue dans la mise en œuvre de projets urbains relatifs à des situations de rénovation (projets Anru) et de renouvellement urbain (projets GPRU).
  • Développer des activités de mise en réseau, la création d’espaces de rencontre et d’échanges des connaissances scientifiques, savoirs et savoirs-faire sur la conception participative du projet urbain. Elles s’inscriront dans une démarche de transformation sociale à l’échelle locale et/ou régionale.
  • Synthétiser, faire circuler et mettre en débat des expériences innovantes associant professionnels et citoyens, en Ile-de-France.
  • Observer l’outillage conceptuel et opérationnel des différents acteurs qui interviennent dans la conduite de projets.

 

POUR ATTEINDRE CES OBJECTIFS, LE PROJET DE RECHERCHE S’EST ORGANISÉ EN TROIS MODALITÉS D’ACTION

  • LA RECHERCHE – au titre de l’observation, de l’analyse, de l’explicitation des pratiques et de la production conceptuelle
  • LA RECHERCHE-ACTION– par l’implication de l’ensemble des acteurs et des partenaires avec des habitants concernés par la production des projets.
  • LA RECHERCHE-FORMATION – par son rôle clef en terme de construction des capacités des habitants et acteurs du projet à produire une expertise citoyenne, une capacité d’écoute et de coopération.

 

Voir la note de présentation du projet PICRI

Leave A Comment