APPEL À PARTICIPATION : JOURNÉES DU RÉSEAU SUD

PEDAGOGIES COOPERATIVES_APPEL

APPEL À PARTICIPATION
JOURNÉES DU RESEAU SUD : Construire des pédagogies coopératives
Premières rencontres des enseignements coopératifs en architecture
18 ET 19 NOVEMBRE 2016

Contexte et historique
Depuis 2015 le Réseau SUD – Situations Urbaines de Développement – fait partie des neuf Réseaux
scientifiques thématiques agréés et soutenus par le Ministère de la Culture et de la Communication. Son
objectif est de constituer un réseau d’enseignements des Ecoles Nationales Supérieures d’Architecture
et d’autres formations supérieures qui développent des approches coopératives mettant les habitants en
situation de conception, engageant les étudiants sur des projets socialement utiles, ancrant la pédagogie
dans les réalités vécues et se préoccupant des situations de vulnérabilité.
Ce réseau s’inscrit dans la poursuite des activités du Centre SUD, qui existe depuis plus de dix ans et qui
a principalement pour ambition de « former et informer (…) sur les questions d’habitat majoritaire, de la
production aux politiques du logement (précaire, social, réhabilitation) [et] de contribuer à élargir la palette
des connaissances et des capacités d’apprentissage des étudiants tout en créant des ponts entre écoles
d’architecture, formations universitaires et société civile ».


Les journées du 18 et 19 novembre sont les premières rencontres du Réseau SUD.

Pour constituer ce réseau, nous avons décidé d’une part de solliciter directement les enseignants dont
nous connaissons l’engagement pédagogique sur ces questions, et d’autre part de lancer le présent appel
à participation afin de prendre en compte toutes les initiatives pédagogiques de ce type. Ce réseau est
également ouvert aux étudiants et aux jeunes diplômés qui développent des projets alternatifs.

Cette première rencontre s’organisera autour des trois axes explorés par Centre SUD depuis sa création.
• Le premier axe concerne les conditions et les formes d’inscription urbaine des populations précaires,
demandeurs d’asile et réfugiés. L’urgence sociale actuelle, génératrice de tensions mais aussi productrice
de nouvelles dynamiques, nécessite de réfléchir à notre engagement et à nos pratiques professionnelles et
pédagogiques.
• Le second axe a trait aux pratiques plus spécifiquement ancrées dans les pays dits du Sud. Nous nous
intéressons à la mise au jour d’outils et d’approches coopératives inventives, croisant les questions à la fois
spatiales et sociétales particulières aux contextes variés des métropoles en développement, comme aux
conditions des échanges internationaux entre écoles d’architectures se frottant aux lieux de fortes mutations
urbaines. Il s’agira d’approfondir les circulations, les expériences croisées, et la question de la capitalisation
de ces dernières.
• Le dernier axe vise à explorer les démarches qui partent de demandes d’habitants : habitat coopératif,
démarches participatives, contre-projets. L’injonction à la participation, la montée en puissance de
revendications citoyennes, la demande de reconnaissance d’un pouvoir d’agir des habitants, tout comme
les reconfigurations du métier d’architecte et du processus de projet, nécessitent de faire un retour
d’expérience sur ces objets et ces démarches.

Appel à communication
Les communications devront s’inscrire dans au moins un de ces trois thèmes en mettant l’accent sur des
pratiques pédagogiques. Il pourra s’agir de démarches engagées à l’initiative des habitants, des enseignants
ou des étudiants plutôt qu’émanant de commandes institutionnelles. Les pratiques pédagogiques exposées
devront impliquer des acteurs de la société civile, répondre à des sollicitations et à des urgences sociales,
et viser une utilité au débat politique et urbain. Les propositions de communication devront exposer et
interroger les modalités de mise en oeuvre d’enseignements coopératifs (origines, difficultés, dispositifs,
etc.) ainsi que leurs effets (impacts et changements sur les territoires, capacitation ou empowerment
des populations mais aussi sur les étudiants.e.s, sur les savoirs acquis, sur la façon de concevoir le projet
architectural ou urbain, etc.).

Organisation des journées

Vendredi 18 novembre
Présentations des enseignements coopératifs par les enseignant.e.s suivies de deux témoignages à
l’international
Samedi 19 novembre
Matin : présentations des travaux des étudiants et jeunes diplômés sous forme de posters suivies d’une
table-ronde
Après-midi : visite de deux terrains concernés par des enseignements coopératifs en région parisienne

Propositions et sélection
Enseignants
La proposition de communication ne devra pas dépasser 2 500 signes. Elle devra être accompagnée d’un
titre, des coordonnées et du statut de l’auteur.
Étudiants et jeunes diplômés
Une synthèse graphique et commentée de votre travail d’étudiant en maximum 2 pages A4, en prévision
d’une exposition. Elle devra être accompagnée d’un titre, des coordonnées et du statut du ou des auteur(s).

Les propositions sont à envoyer avant le 25 juin 2016 à Charlotte Mathivet : reseau.st.sud@gmail.com.

Organisation scientifique
Enseignant.e.s à l’initiative du Réseau SUD : Agnès Deboulet (Professeure de sociologie, Paris VIII), Muriel
Girard (Maître-assistante en SHS, ENSA-Marseille), Rainier Hoddé (Professeur en TPCAU, ENSA-Paris
La Villette), Khedidja Mamou (Maître-assistante en SHS, ENSA-Montpellier), Merril Sinéus (Enseignante,
ENSA-Paris La Villette).

Leave A Comment